COP 28 : Les Émirats arabes unis candidate pour accueillir l'édition 2023

Les Émirats arabes unis ont annoncé leur offre d'accueillir la 28ème session de la Conférence des Parties (COP 28) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) à Abou Dhabi en 2023, en mettant l'accent sur les arguments économiques en faveur d'une action climatique inclusive.


S'exprimant sur l'offre des Emirats arabes unis d'accueillir la COP 28, Son Altesse Cheikh Abdallah ben Zayed Al Nahyan, ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, a déclaré : "Le défi climatique est redoutable, mais il est aussi assorti d'une énorme opportunité de stimuler la croissance économique et la création d'emplois. En tant que pays au cœur de l'industrie des hydrocarbures et ayant réalisé d'importants investissements dans la diversification énergétique à l'échelle nationale et mondiale, nous avons pu constater de visu qu'il existe désormais un argument commercial sans précédent en faveur du plus haut niveau d'ambition climatique - en particulier lorsqu'il fait progresser l'égalité entre les sexes et donne des moyens d'action aux jeunes."

"La COP 28 représentera un moment charnière pour capitaliser sur cette opportunité, et notre vision est de travailler avec tous les pays pour réaliser leurs avantages économiques nets d'une action accélérée."


En tant que pays hôte permanent de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), premier pays de la région à signer et à ratifier l'Accord de Paris et premier de la région à s'engager à réduire ses émissions à l'échelle de l'économie dans le cadre de sa contribution déterminée au niveau national (CDN), les Emirats arabes unis ont fait la preuve de leur efficacité en matière d'action climatique progressive et de coopération multilatérale, ce qui en fait un organisateur idéal pour la COP 28.


Les EAU se sont imposés comme l'hôte naturel d'événements internationaux de haut niveau et de grand format axés sur l'action climatique et le développement durable. La semaine de la durabilité d'Abou Dhabi est le plus grand événement annuel au monde dans ce domaine, avec plus de 45 000 délégués de 170 pays, et les EAU ont accueilli les deux réunions préparatoires aux sommets des Nations unies sur le climat en 2014 et 2019.

En outre, la prochaine exposition de Dubaï - axée sur les objectifs de développement durable et comprenant 192 pavillons nationaux - accueillera des dizaines de millions de visiteurs à partir d'octobre.


Les investissements des Emirats arabes unis dans les énergies renouvelables nationales - y compris dans plusieurs des plus grands projets solaires du monde - au cours des 15 dernières années ont permis d'obtenir les coûts solaires les plus bas du monde. Les investissements des EAU à l'échelle internationale ont également contribué à la réduction spectaculaire des coûts des énergies renouvelables au cours de la dernière décennie, remodelant ainsi les marchés énergétiques mondiaux.


Les EAU ont investi environ 17 milliards de dollars dans des projets commerciaux d'énergie renouvelable sur six continents et ont fourni plus d'un milliard de dollars de subventions et de prêts à taux réduit pour des centrales électriques à énergie renouvelable, notamment par le biais du Fonds de partenariat EAU-Pacifique et du Fonds EAU-Caraïbes pour les énergies renouvelables.


En outre, les Emirats arabes unis ont fait œuvre de pionnier en matière de captage et de stockage du carbone afin de dé-carboniser l'industrie lourde, ont mené des initiatives en faveur d'une agriculture intelligente sur le plan climatique et ont donné la priorité à la conservation de la biodiversité.


"En tant qu'hôte de la COP 28, les Emirats arabes unis s'appuieront sur leur expérience en tant qu'organisateur régional et mondial pour mobiliser tous les acteurs en vue de la réalisation de l'accord de Paris et du renforcement des arguments en faveur de l'investissement pour relever les ambitions", a ajouté Cheikh Abdallah. "Les impacts climatiques se font déjà sentir de manière aiguë, mais notre expérience nous rend optimistes quant à la possibilité d'atteindre les objectifs climatiques mondiaux tout en créant des opportunités sociales et économiques - avec des contributions provenant des quatre coins du globe."