Le soutien à l’autodétermination de la Kabylie démasque l’hypocrisie des « politiciens » algériens